Cidre :: Cervoise :: Lambig :: Autres Breuvages
Tourisme
Spécialités Bretonnes
     Crepes
     Kouign Amann
     Bouillie d'Avoine
     Gâteau Breton
     Far Breton
     Cidre
     Chouchen
     Lambig
     Cervoise
     Autres Breuvages
Musique


Le chouchen est l'appellation bretonne donnée à l'hydromel, boissons ayant fondamentalement la même origine. Toutefois, quelques différences existent quant à la fabrication de ces deux breuvages...

Ainsi, l’hydromel est une boisson issue de la fermentation alcoolique d’un mélange d’eau et de miel. Le miel, grâce à l’action des levures, se transforme en alcool. Selon la proportion miel/eau de départ, on obtiendra un hydromel sec, demi-sec ou encore moelleux.
La différence avec le chouchen est que celui-ci est obtenu par la fermentation de miel et de fruits. Les bretons utilisaient en effet le moût de pomme (jus de pomme mis à fermenter) comme agent de fermentation, celui-ci se trouvant à portée de main du fait de l’abondance de pommiers dans la région.

De plus, cet agent avait la propriété d'accélérer la fermentation.Cette particularité vaut à l’hydromel breton de ne pas avoir de statut « légal » à proprement parler ; le chouchen est en quelque sorte un hydromel « trafiqué ».

Mais passons outre ces nuances entre les deux « vins de miel »…

Le type de miel utilisé dans le chouchen est très important car il influe directement sur le goût et la couleur (de jaune très pâle à brun) de la boisson. Les miels les plus fréquemment utilisés sont les miels de printemps (pommier, pissenlit) et d’été (trèfle, framboisier, fleurs sauvages).
Une fois mis en bouteille, il est préconisé de laisser vieillir le chouchen au moins un an, mais, tout comme le bon vin, quelques années de plus passées en cave ne trahissent en rien la saveur du nectar…

Dans la mythologie, l’hydromel est considéré comme la boisson des dieux, des elfes et des jeunes mariés. Ainsi, suivant les civilisations, diverses significations lui sont attribuées.

Chez les Romains, l’hydromel avait des vertus aphrodisiaques. Ainsi, on donnait à tous les jeunes mariés un verre d’hydromel avant leur nuit de noces. L’expression « lune de miel » nous vient sans doute de là…
Le chouchen est aussi la boisson des druides gaulois. Il apportait force et gaieté (le druide Panoramix s’en sert d’ailleurs pour préparer la potion magique dans « Astérix Le Gaulois »). Les druides l’utilisaient ainsi lors de leurs sacrifices aux dieux. Ces derniers appréciaient en effet cette boisson car elle était le produit du suc des fleurs…

En Grèce, l’hydromel, boisson des dieux de l’Olympe et des marins était appelé « ambroisie » qui vient du grec ambrotes, qui signifie immortel.
Chez les celtes, le chouchen était la boisson des dieux en opposition à la bière, boisson des guerriers.
La méthode de fabrication du chouchen a évoluée au cours des siècles. Ainsi nos ancêtres buvaient un chouchen titrant près de 20% d’alcool au lieu des 12% actuels. De plus, la technologie d’alors étant ce qu’elle était, le venin des abeilles se retrouvait dans les bouteilles. La légende nous dit que la consommation de chouchen occasionnait la paralysie instantannée de la partie du cerveau gérant l’équilibre, et, donc, la chute en arrière du buveur d’hydromel. Fort heureusement, les techniques actuelles excluent dorénavant tout risque de ce type.

Après avoir été la boisson ordinaire de nombreux habitants de Lutèce lors des premiers siècles de notre ère, la consommation de chouchen a progressivement diminuée. Cependant, les diverses variétés de chouchen font qu’il peut être consommé en diverses occasions suivant qu’il soit sec ou bien liquoreux : en apéritif en tant que vin fin; en digestif; avec du foie gras ou un plateau de fruits de mer; avec un dessert; avec du gibier ou encore dans un melon…Servez le bien frais, et si vous voulez tester vos compétences de vigneron, je vous propose une des nombreuses recettes existantes :

Ingrédients :

6 kilogrammes de miel d'abeille.
15 litres d'eau.
25 grammes de gingembre (en poudre).
15 grammes de cardamone.15 grammes de cannelle.
3 cuillérées de levure (en magasin d'alimentation).

Préparation :

Faire bouillir le miel, l'écumer, le recouvrir de l'eau, ajouter le gingembre, la cardamome, et la cannelle.
Laisser bouillir jusqu' à ce que le mélange soit réduit d'environ un quart. Couper le feu et laisser tiédir.
Ajouter la levure et laisser reposer le tout pendant 12 heures. Passer ensuite le liquide dans un petit tonneau de bois (pour bonifier). Bien le fermer et le mettre dans le frigo deux semaines ou plus.
Transvaser dans des bouteilles en verre munies de bouchons hermétiques avec (pour plus de sûreté) un fil de fer. Mettre de manière couchée à la cave. Ne pas boire avant 2 mois ou plus.